Paul MELIZAN


« Il a préféré faire des Hommes que des livres »

 

Sous la Présidence de l’Abbé Raymond MELIZAN, Chanoine de la Cathédrale de Marseille

Avec le soutien amical de Monseigneur Georges PONTIER, Archevêque de Marseille

En présence de Jean-Claude GAUDIN, Sénateur des Bouches du Rhône, Maire de Marseille

 

L’Association des Anciens Elèves du Lycée Paul MELIZAN commémore le 28 septembre 2013

les 45 ans de la disparition de son Fondateur :
humaniste et visionnaire dans tout ce qu’il entreprit : le journalisme, l’engagement social, l’enseignement.

 

Paul Mélizan consacra sa vie à impulser un idéal chrétien et moderne en accord avec son temps, pour un avenir fait d’hommes libres, responsables et engagés collectivement. Le nom de Paul MELIZAN fait partie de la culture et de l’histoire des personnalités Marseillaises du XXème siècle dont l’action perdure jusqu’à nous.

 

Alors qu’il y a encore peu, ceux qui ont connu Paul MELIZAN étaient majoritaires au sein de la « galaxie » Mélizanaise, marqués par sa personnalité, la proportion va s’inverser. Nous nous interrogerons donc sur ce qui constitue son « héritage » pour les générations présentes et à venir.

 

Paul Mélizan va « baigner » dans une atmosphère d’engagement.

Quatre de ses 13 oncles et tantes s’engagent comme missionnaires et parcourent le monde. L’un meurt prématurément d’une piqure de serpent, l’autre Archevêque de Colombo est l’un des consécrateurs de la Cathédrale de Marseille, l’autre est passionné d’action sociale, le dernier est envoyé entre autre à Salamanque en France où s’étaient réfugiés les étudiants de St Maximin après les décrets d’expulsion.

 

[Il faut se souvenir de l’atmosphère politique en cette fin de XIXè siècle. De rurale et artisanale, la France devient ouvrière et connait une dure vie, d’où les révoltes contre les implacables volontés de profits non partagés. Le clivage politique s’exacerbe entre le socialisme d’une part qui doit s’affirmer et le monde libéral. Les catholiques sont partagés entre Monarchie et République, démocratie, action sociale. Le Pape Léon XIII publie « Rerum Novarum » et trace ainsi les nouvelles règles d’un christianisme attentif aux plus pauvres. Dans le Patronat, Léon Harmel est à ce titre un exemple d’entrepreneur bien que peu suivi à l’époque]

Le Père de Paul Mélizan, ancien capitaine au long cours entreprend dans le négoce et meurt ruiné, une crise cardiaque l’emporte alors que Paul n’a que huit mois. Le frère ainé de Paul est également missionnaire, en Corée.

C’est aussi l’époque ou Marc Sangnier crée à Paris le journal Le « Sillon » qui se veut réconciliateur de l’Eglise et de la République, le Philosophe Maurice Blondel à Aix en Provence publie sa thèse « l’action » chère aux Catholiques sociaux. Paul Mélizan croisera l’un et sera proche de l’autre en tant que journaliste.

 

Il témoigne de ses idées via divers canaux : la presse catholique pour laquelle il écrit nombre d’articles, les conférences en arpentant le territoire régional. Il met en œuvre son idéal en tant que co-fondateur du Secrétariat Social. Structure qui essaimera dans toute la France. Il s’engage encore plus loin en prenant les rênes d’une école qu’il développera en s’y consacrant pleinement pour y faire non pas des têtes bien pleines mais « bien faites ». Elle deviendra l’actuel Lycée Mélizan. Son esprit pregnant a été un modèle pour des générations d’anciens élèves.

 

 

Paul MELIZAN a donc baigné dans une période de renouveau de l’Eglise. Il a choisi son camps… et avec courage mettra sa vie au service de son idéal social et démocratique. Il jouera aussi un rôle important lors de la libération.

Ce sont des personnalités qui ont vécu des moments clefs de la vie de Paul Mélizan, qui ont  témoigné samedi 28 septembre 2013. 


dsc 2590

dsc 2570

          Témoignage de 3 élèves de Terminale littéraire à qui fut confiée la tâche de réaliser un petit film

                          qui illustrera cette journée.

 

dsc 2572

       Monsieur Jean Claude GAUDIN a fait par de son attachement à l'Esprit de Paul MELIZAN

dsc 2569

dsc 2576

    Hommages de François de BEZ Président du Secrétariat Social et Jacque BONNADIER, journaliste.

 

 

dsc 2579

        L'Abbé Mélizan a conclu ces témoignages en parlant de Paul MELIZAN père de famille.

 

 

 

dsc 2587