Séjour proposé aux terminales scientifiques mais plus largement à toutes les terminales (Littéraire et Economique et sociale) dont les objectifs étaient nombreux, en effet, dans le cadre d’une année éminemment tournée vers « le projet Post bac » il était très intéressant de découvrir les différentes formations et professions des domaines de l’aéronautique et de l’aérospatiale et ce, dans le cadre d’activités ludiques.

 

    Le jour 1 fut consacré à la découverte du site « Airbus industries » et permettait d’entrevoir les composantes « d’une Firme multinationale européenne ». En effet, plus que l’A 380 (dont la ligne de montage devait être visitée), c’est tout l’aspect historique de la société Airbus qui a été revisité ainsi que son incontournable duel avec l’autre grand constructeur qu’est Boeing.

Durant la visite proprement dite, les élèves ont pu prendre conscience du niveau de maîtrise nécessaire et de la haute responsabilité de personnes effectuant des professions « soi-disant manuelles ». En effet, la présence de caméra de surveillance sur chaque poste d’assemblage symbolisait bien la perfection attendue dans le travail réalisé par des artisans qui ont un véritable « métier passion ». Cet engouement pour le travail bien fait, la précision des procédures diverses à observer fut une des découvertes –inattendues en ce qui nous concerne des élèves qui ont pris conscience qu’une profession ne se résumait pas à une liste de diplômes à obtenir ni à une liste de salaires à la clé. La dimension de « la passion » fut véritablement une des découvertes du voyage.

 

 

chaine-a380 320x200


    Le Jour 2 s’est révélé être plus ludique au sein de la Cité des Etoiles dont l’objectif est de mettre à jour de façon concrète les applications des cours de sciences physiques de la classe de terminale.

Des animations, des maquettes et des expériences permettaient d’avoir, entre autres choses, une présentation des bases de la navigation dans l’espace et de la prévision météorologique. La présence d’une réplique de la station « Mir » a permis de resituer sa mise en service dans le cadre de la course à l’espace que se sont livrés américains et soviétiques lors de la guerre froide qui est un des points importants du programme d’Histoire.

 

cite-etoile-2

 

    En fin de séjour, la découverte de l’aéroport de Toulouse – Blagnac a constitué un autre » moment fort dans la mesure ou il nous a été permis de voir les coulisses de cette « véritable ruche » dans laquelle le bon fonctionnement découle de la totale complémentarité des différents personnels qui assure l’entretien, le suivi aérien, et le pilotage des aéronefs. Notre interlocuteur s’est montré précieux dans l’exposé des différentes filières à suivre pour intégrer telle ou telle profession.

 

    Ces trois jours ont donc permis de satisfaire la curiosité d’élèves dont l’intérêt n’a fait que croître au fil des activités proposées, de présenter la diversité des corps de métier et des qualités requises par les filières de l’aéronautique et de l’aérospatiale.